L’Angleterre remporte l’Euro féminin de football

LL

Dimanche 31 juillet, l’Angleterre affrontait l’Allemagne à Wembley, dans le cadre de la finale de l’Euro féminin de football. Ce sont les Anglaises qui sont parvenues à s’imposer, 2-1, au terme d’un match disputé, qui a vu les équipes devoir filer en prolongation pour se départager. C’était donc la fête au pays pour l’Angleterre, qui disputait l’Euro à domicile. Retour sur cette finale historique

La fin d’une attente interminable

En remportant la finale de l’Euro de football féminin, l’Angleterre a mis fin à une période de 56 ans sans trophée dans ce sport, équipe masculine et féminine confondue. Le dernier était la Coupe du Monde 1966, remporté par l’équipe masculine. L’hymne des sélections, « Football’s coming home » a donc enfin un sens, et c’est avec une grande joie que les joueuses l’ont entonné à l’issue de cette victoire.

Ce match s’annonçait pourtant difficile, face à une équipe allemande qui n’avait jusqu’ici jamais perdu en finale d’un Euro et qui avait surtout remporté 8 des 13 éditions qui ont eu lieu. Mais l’Allemagne se présentait sans deux de ses meilleures joueuses : Klara Bühl et Alexandra Popp. La première était positive à la Covid-19 et avait déjà manqué les demi-finales, tandis que la seconde, capitaine et meilleure buteuse, a dû déclarer forfait quelques minutes avant le coup d’envoi en raison de problèmes musculaires.

Le match a été plutôt pauvre en occasion jusqu’à l’heure de jeu. La bataille fût acharnée entre les deux meilleures équipes du tournoi. L’arbitre ukrainienne, Kateryna Monzul a notamment eu beaucoup de travail, pour calmer les ardeurs et l’engagement des joueuses, qui ne se sont pas fait de cadeaux.

Il a fallu attendre les premiers changements pour que la partie s’emballe. Les deux buteuses anglaises sont d’ailleurs sorties du banc, ce qui témoigne d’un très bon coaching. C’est en prolongation, à la 110ᵉ minute que Cloe Kelly est venue délivrer l’Angleterre, en plaçant un pointu qui ne restera pas dans les annales pour sa beauté, mais dont l’importance est énorme.

Sara Wiegman, la coach des « Lionesses » est donc toujours invincible après 20 matchs à la tête de cette équipe. C’est de bon augure pour la suite.

Un record d’affluence historique

Cette finale a aussi été marquée par un record d’affluence incroyable. En effet, 87 192 spectateurs se sont amassés dans les tribunes du mythique stade de Wembley. Jamais aucun match de championnat d’Europe de football, féminin ou masculin, n’avait réuni autant de personnes.

Jamais aucun match de championnat d’Europe de football, féminin ou masculin, n’avait réuni autant de personnes.

Avant ce match, le record était de 79 115 spectateurs et datait de 1964. C’était en Espagne, à l’occasion d’Espagne – URSS. Le match d’ouverture, opposant l’Angleterre à l’Autriche, avait déjà signé le record d’affluence pour un match de l’Euro féminin, en réunissant 68 871 spectateurs.

Le record absolu pour un match de football féminin a été battu à deux reprises au printemps dernier au Camp Nou de Barcelone, seul stade d’Europe pouvant accueillir plus de personnes qu’à Wembley. 91 648 personnes étaient venues pour assister à la demi-finale de la Ligue des Champions féminine opposant le FC Barcelone à Wolfsburg.

Le football féminin en perpétuelle progression

Cet intérêt croissant pour le football féminin se justifie grandement par les progrès techniques, tactiques et physiques des équipes. Trois ans après le mondial 2019, qui a eu lieu en France et qui avait été une grande réussite, le football féminin prouve sa croissance constante avec ce nouveau succès incontestable.

Aleksander Ceferin, président de l’UEFA, avait notamment déclaré : « La plus grande surprise, pour moi, ce sont ceux qui sont surpris que le football féminin soit à un tel niveau ». Car c’est vrai que le foot féminin possède beaucoup de détracteurs, reprochant le faible niveau des joueuses par rapport aux joueurs masculins.

Mais cette édition du championnat d’Europe est venue renforcer le sentiment croissant que les femmes sont aussi en mesure de jouer au foot, de la même manière que les hommes. La bataille acharnée lors de la finale et l’engagement intense des joueuses dans les duels en est le parfait exemple.

julien expert en paris sportif et blogger a parissportifcanada - mb.jpg

Je suis Julien Beaulieu, 29 ans, résidant près de Montréal et passionné par les paris sportifs, les jeux de casino en ligne, et la technologie blockchain. Grand supporter du CF Montréal et des Boston Celtics, j'utilise mes connaissances approfondies en sports pour offrir des analyses et des pronostics perspicaces. Mon intérêt pour les jeux de casino en ligne et la blockchain me garde constamment à l'affût des dernières tendances et innovations. Bienvenue sur parissportifcanada.ca pour des conseils éclairés et des stratégies gagnantes dans le monde des paris sportifs et au-delà.