Lutter contre le blanchiment d’argent

Tout le monde en parle, le blanchiment d’argent est une expression très courante dans le milieu des paris sportifs, mais savez-vous réellement ce que c’est ? Pour reprendre des termes techniques, il s’agit d’une forme de criminalité financière. En soit, l’objectif d’un blanchiment d’argent est de cacher de l’argent perçu illégalement pour le replacer légalement dans le circuit économique et financier. Dans le meilleur des cas, la personne fera fructifier ces biens illégaux. D’une façon métaphorique, le blanchiment d’argent s’effectue en plusieurs étapes que l’on appelle : le prélavage, le brassage puis l’essorage. Ces méthodes sont, bien sur, essentielles pour réutiliser ces fonds d’une provenance illégale.

Pour rester informé des risques et de la législation répressive face au blanchiment d’argent, nous vous conseillons de lire les quelques lignes qu’il vous reste, juste en dessous.

Une lutte inscrite dans la loi

La lutte contre le blanchiment d’argent est un cheval de bataille du gouvernement canadien, tout comme les autres pays du monde entier y sont attachés. Ainsi, les institutions observent attentivement chaque transaction d’un montant élevé afin de déceler des irrégularités. Tous les établissements de jeux d’argent et de hasard, terrestres ou en ligne, sont ainsi scrutés par les autorités compétentes, tout comme le sont les bookmakers. Selon les termes des licences et selon la loi, les sites de paris en ligne sont donc dans l’obligation de signaler une activité suspecte aux autorités, tout en prenant soin de sanctionner une possible irrégularité.

Quels aspects du blanchiment dans les paris sportifs ?

Avant certaines mesures, le blanchiment d’argent était réellement simpliste lors d’un pari sportif et il pouvait être très intéressant. Il suffisait alors, pour l’individu, de miser la somme qu’il souhaitait sur une rencontre sportive. Ses fonds servaient alors, tout comme un parieur lambda, à parier sur une côte, un favori ou sur différentes possibilités lui permettant de remporter des gains.

Selon sa chance ou sa façon de jouer, le bénéfice se devait d’être plus ou moins important, comme n’importe quel joueur. Dans un pronostic sportif, vous allez par exemple, miser sur le favori pour avoir plus de chances de gagner, mais le jackpot sera moins élevé. De cette manière, le blanchiment d’argent est quasiment assuré puisque les chances de remporter la mise sont réellement importantes et que les sommes déposées sont généralement conséquentes. Une fois les gains en poche, celui que l’on appelle, le blanchisseur, peut justifier la provenance de l’argent. En effet, l’argent qu’il a déposé, n’est plus considéré comme illégal, puisqu’il l’a désormais obtenu en remportant un pari sportif. On pourrait alors affirmer qu’il a obtenu une somme « propre ».

Des contrôles de qualité

Ces dernières années, les contrôles se sont renforcés au point que le blanchiment d’argent a quasiment disparu du milieu des paris sportifs, en ligne ou bien dans un établissement terrestre. Désormais, il est plutôt difficile de considérer un bookmaker comme un intermédiaire pour blanchir son argent. Par exemple, pour un pari dans un établissement terrestre, les sommes versées en espèces sont très surveillées et le contrôle des gains est renforcé. Pour le cas des paris en ligne, la vérification de l’identité et des transactions a entraîné une certaine incapacité de blanchir son argent. Paradoxalement, les sites de paris sportifs sont parfois implantés dans des paradis fiscaux et possèdent une législation plus légère concernant les finances.

Pour en savoir plus sur les notions de « jeu responsable », consultez nos articles :